Exposition Jurassic World : nous faire dépenser sans compter

Il y a quelques semaines, j’étais allé voir l’exposition Trix, un t-rex à Paris au Jardin des Plantes. Ceci avait alors donné lieu à un article que vous pouvez retrouver ici. J’y avais indiqué que je comptais par la suite aller voir la seconde exposition parisienne estivale sur le thème des dinosaures : Jurassic World l’expo. C’est désormais chose faite. Celle-ci prenant fin le week-end prochain, je m’y suis rendu hier après-midi en compagnie d’un couple d’amis.

Prenant place à la Cité du Cinéma à Saint-Denis, ce fut pour moi l’occasion de visiter ce lieu culturel pour la première fois. Accessible depuis la station Carrefour Pleyel de la ligne 13, le lieu n’est étonnamment pas bien indiqué une fois sorti du métro. Le seul panneau que nous avons vu était beaucoup trop loin de la station pour être vraiment utile. Un détail certes, mais la Cité du Cinéma n’étant pas encore particulièrement ancrée dans les habitudes culturelles parisiennes, c’est étonnant de voir que si peu d’efforts ont été faits pour y accéder rapidement.

DSC02342

Une fois arrivé sur place, c’est avec un peu d’étonnement que je réalise que l’on pénètre dans le bâtiment par une entrée secondaire sur le côté. Aucune occasion de voir l’entrée principale, c’est un peu dommage. Tant pis pour ma curiosité ! Mes amis ayant réservé des billets, pas besoin de faire la queue à l’entrée, tant mieux.

À peine ceux-ci validés, que l’on nous propose déjà de faire une photo de groupe sur un fond vert, de sorte à partir de l’exposition avec un montage de nous devant un enclos de dinosaure, pour la modique somme de… 15 euros. Merci bien, mais non merci. Passons plutôt immédiatement à ce pourquoi nous sommes venus : l’exposition.

Nous entrons donc dans une salle qui simule un ferry nous emmenant sur Isla Nublar. Un gros travail a été effectué au niveau de la scénographie, où tout est fait pour simuler une vraie fausse visite du parc Jurassic World, que ce soit par le biais de vidéo ou messages audios des employés du parc, des faux décors de jungle, ou bien les panneaux explicatifs des dinosaures rencontrés. Une bonne idée donc.

Une fois sortie du « ferry », nous arrivons donc à l’entrée de Jurassic World, où nous allons effectuer notre visite VIP : passage dans la « vallée des herbivores » (une salle avec 2 dinosaures), la nurserie, les laboratoires génétiques, l’enclos du tyrannosaure ou de la fameuse vélociraptor Blue, dinosaure star des 2 films Jurassic World… Dans les faits, 1 heure suffit à faire le tour de l’exposition. D’autant plus que la moitié des salles étant des petites saynettes tournant autour des animatroniques, une fois la scène passée, les « rangers » (les employés de l’exposition) nous demandent promptement de passer à la salle suivante, afin que le groupe qui nous suit puisse prendre son tour. Cela ne donne pas tant l’impression de circuler dans une exposition que dans une grosse attraction.

Finalement, le seul vrai intérêt de l’exposition est de voir ces animatroniques. Il faut bien le dire, ils sont vraiment réalisés avec un grand soin : le détail des mouvements, notamment des muscles du visage est particulièrement soigné, et a quelque chose d’un peu fascinant. C’est presque dommage de voir ces dinos rester globalement figés sur place. Ceci dit, c’est à peu près tout. L’exposition en elle-même n’apprendra pas grand chose de plus. Certaines saynètes tombent même un peu à plat, manquant d’un petit surplus de mise en scène. Les dinosaures présentés ne sont pas si nombreux, à moins de passer du temps dans la dernière salle pour lire la fiche de présentation de différents dinosaures sur des écrans tactiles. Un peu frustrant.

DSC02349.JPG

Il est alors temps d’indiquer le prix de l’entrée : une vingtaine d’euros environ. Ce n’est pas donné. À un tel prix, je m’attendais à voir un peu plus de contenu. Les salles ne sont pas bien nombreuses. Et n’offrent pas tant de choses que cela à voir. J’aurais aimé plus de salles intermédiaires entre les saynètes, où prendre le temps de flâner. Peut-être quelques squelettes ou maquettes de dinosaures supplémentaires. Un peu plus d’infos sur les films et leurs coulisses.

Une fois sorti de l’exposition, j’étais content d’avoir vu des dinosaures animés de grande qualité, mais je suis vraiment resté sur ma faim, en particulier au regard du prix demandé. Dommage, vraiment dommage. La cerise du gâteau vient une fois arrivé dans la boutique de l’exposition : une flopée de produits dérivés de qualité médiocre à des prix frisant l’escroquerie. Une mauvaise impression de n’être que des portefeuilles sur pattes.

Bien entendu, l’exposition est clairement destiné à un public familial. C’est typiquement celle où l’on aura envie d’emmener des enfants fans de dinosaures pour le plaisir de les voir éblouis et un peu effrayés. Il n’en reste pas moins vrai qu’elle est beaucoup trop chère pour ce qu’elle propose. Bien sûr, cet article arrive quelques jours avant sa fin. Mais si vous voulez mon avis de fan absolu de dinosaures et de Jurassic Park, je ne conseillerais pas à mes amis d’aller la voir : son rapport qualité/prix n’est clairement pas suffisamment intéressant.

DSC02356

1 réflexion sur « Exposition Jurassic World : nous faire dépenser sans compter »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s