On se fait une toile ? The Rise of Skywalker

Mardi 24 décembre, ce soir c’est le réveillon. Dans l’attente de celui-là, pourquoi ne pas commencer l’écriture de ma critique sur le dernier épisode de la troisième trilogie Star Wars : The Rise of Skywalker. Avant de parler de celui-ci, j’aimerais préciser ce que j’avais pensé des 2 précédents opus. The Force Awakens, déjà réalisé par J.J. Abrams, également aux manettes de ce 9ème épisode m’avait plutôt déçu, puisqu’il ne proposait rien de plus qu’une repompe du scénario de l’épisode initial, A New Hope. Ce n’était certainement pas la mort d’Han Solo éventée sur tous les réseaux sociaux ou les crises de colère adolescentes de Kylo Ren qui allaient augmenter mon appréciation. J’étais tout de même allé voir l’épisode 8, The Last Jedi. Parce que certaines images du trailer étaient alléchantes, car j’étais curieux de voir la proposition du nouveau réalisateur Rian Johnson, et aussi, car il faut bien être honnête, après avoir vu les 7 autres épisodes, je ne pouvais pas faire l’impasse sur le nouveau film de la série principale. Comme pour beaucoup, Star Wars a fait partie de mon enfance, c’est un incontournable de notre culture pop. Ce deuxième film m’avait bien plus plu que le précédent, pour la bonne raison qu’il apportait enfin quelque chose de nouveaux, et des décisions assez radicales qui ne caressaient pas forcément les fanatiques dans le sens du poil. Pour ces nouvelles pistes lancées, pour la prise de risque, j’avais donc eu pas mal de sympathie à l’égard des Derniers Jedi.

Et nous voici donc fin 2019. quatre années après la sortie du premier épisode de cette troisième trilogie, la conclusion finale est enfin présentée dans nos salles obscures. Bien évidemment, je ne pouvais pas ne pas aller la voir. Non pas par intérêt particulier pour ses personnages, je ne trouve aucun des nouveaux protagonistes de la série particulièrement attachants, mais pour savoir quelle suite allait être donnée après un huitième épisode qui brisait le statut quo. Avant de prendre mon ticket, j’avais lu/entendu ici et là des avis très partagés, raison de plus pour savoir à quoi m’en tenir. Le retour de J.J. Abrams derrière la caméra n’était pas forcément pour m’enchanter, lui qui avait précédemment proposé un épisode d’un classicisme assez affligeant.

Au final, ce tout dernier film me met dans une situation intéressante. Autant le dire tout de suite : j’ai apprécié ma séance, l’œuvre m’a paru particulièrement accrochante. Plusieurs raisons à cela, je n’en mettrais toutefois que deux en avant : l’inventivité de certaines scènes, offrant de l’inédit dans la saga, et de très belles images. Et surtout, une dramaturgie particulièrement travaillée, s’appuyant à la fois sur un fan service rendant hommage à la plupart des opus précédents, tout en marquant l’aspect « fin d’une très longue épopée ». Le tout appuyé par des musiques des plus réussies pour souligner l’intensité de très nombreuses scènes.

Alors oui, d’un côté, voilà un bon film sur le plan cinématographique, et un bel hommage à tous ses prédécesseurs. Et en même temps… En même temps, une fois le cœur et le kif primaire mis de côté, The Rise of Skywalker m’apparaît comme une œuvre totalement incohérente et bourrée de facilités scénaristiques. Et ce, dès ces premières minutes, envoyant bouler la grande majorité de ce que les 2 films précédents avaient créés, tout particulièrement le précédent. Je ne dirais rien ici de son scénario, mais impossible de ne pas penser que ce qu’on essaie de nous faire avaler est particulièrement stupide, à moins d’être vraiment très, très tolérant envers son synopsis.
J’ai tout à fait conscience que ce que j’écris ici soit fort paradoxal, puisque je notais un peu plus haut que le film s’efforçait constamment à rendre hommage à la saga. Tout en se moquant en grande partie de ce que cette nouvelle trilogie avait précédemment apporté ? Disons que la manière dont le film raccroche les wagons se fait beaucoup trop souvent au forceps… En même temps, pouvait-il en être autrement quand celle-là a été créée au fur et à mesure, par différentes personnes, et généralement en fonction des réactions du public ? Alors voilà, on se retrouve avec un film prenant, je mentirais si je disais que j’avais passé un mauvais moment à le regarder. Mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’agit d’un point final assez catastrophique, en terme de continuité et cohérence d’univers.

Faut-il aller voir ce dernier épisode donc ? C’est difficile à dire. Je dirais qu’en fonction de vos attentes, l’intérêt ou la déception sauront être plus ou moins élevés. Dans tous les cas, une chose est sûre, on n’a pas fini de jaser et gloser sur cette troisième trilogie et son final. Et c’est peut être pas si mal, après tout ! Je suis sûr que nombre d’entre nous allons le voir pour le plaisir d’échanger nos points de vue.

Oh, au fait, si vous souhaitez briller en société, sachez que les 9 films de la saga princiaple forment une ennealogie ! Allez, bonnes fêtes de fin d’années à tous ! Que la force soit avec vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s